Maison Chicou-Duvert

Maison Chicou Duvert Banq-C1925

Maison Chicou Duvert, C1925. Source : BANQ

Saint-Charles possède, tout comme Saint-Denis, un grand nombre de maisons à forte valeur patrimoniale. L’ÉCHO se propose d’en mettre en lumière une ou deux tous les mois. L’équipe se basera sur les recherches faites en 1995 en vue de l’ALBUM du 300e par un groupe dirigé par Jean Laberge. On parlera aussi des familles qui ont occupé ces maisons. Nous n’essaierons pas d’en faire l’histoire complète, car cela exigerait beaucoup plus d’heures de recherche et d’espace pour l’impression.

Nous commençons ce mois-ci par la grande maison CHICOU-DUVERT. C’est la plus célèbre parce qu’on y a tenu, les 23 et 24 octobre 1837 l’Assemblée des Six Comtés.
La construction a été entreprise en 1808 par un riche marchand de Québec, Pierre Chicou-Duvert, dans le but d’y loger son fils François, médecin. Elle est de style monumental, en pierre et com¬porte deux logis distincts, donc deux entrées parallèles. On en voit une très ancienne photo à la p. 415 de l’album de Saint-Charles.

Le docteur Duvert y exerça sa profession pendant 25 ans. Il se joignit à Papineau et aux Patriotes dans les années 1830, au point qu’il accepta que les 6 000 participants de la grande Assemblée occupent son terrain. Il y avait du côté nord une galerie d’où les orateurs s’adressèrent à la foule.

Après la défaite du 25 novembre, le Dr. Chicou-Duvert fut arrêté comme 35 autres Patriotes. Il fut amené à Montréal à pied, attaché à un autre prisonnier, jusqu’à la prison du Pied-du-Courant en passant par Chambly, LaPrairie, Lachine… Il avait 50 ans et il en mourut l’année suivante. Cette maison fut occupée longtemps par la famille Arthur Rémy.

En 1973, elle fut achetée avec la ferme laitière par la famille de Réjean Richard. Ce couple vendit le troupeau, mais conserva les bâtiments à l’arrière.

En 1978, Mme Fleurette fut une des ferventes instigatrices de la Fête des Patriotes en novembre. Elle fondit avec une trentaine de citoyens des deux villages, le « Comité de la fête des Patriotes » qui est devenu en 1995 la Société d’histoire des Riches-Lieux.

En 1983, la maison fut achetée par le groupe UDA (Urgel Delisle et associés) et devint le siège de cette société d’ingénieurs, biologistes et techniciens. Sur le terrain à côté on a construit en 1993 la villa « Au fil de l’eau ». Dommage qu’on n’ait pas pensé à un nom rappelant le grand événement!

Onil Perrier