Category: Colloque

14e colloque SHRL 2017

À Saint-Charles

LA NATION ACADIENNE AURA VOIX AU CHAPITRE

Invité :  Réal Houde, historien

LE SAMEDI 21 OCTOBRE DE 9 H 30 À 16 H,

Coût : 20 $ incluant le dîner

 

 

Dans la région un important rameau d’Acadiens s’est implanté a partir des années 1760. Notre 14e colloque annuel, à Saint-Charles, proposera une réflexion sur l’avenir de la nation acadienne et de sa diaspora.

C’est un sujet difficile. Nous en discuterons avec le généalogiste et historien Réal Houde et d’autres invités pour trouver des réponses à des questions comme celles-ci :

  • Est-ce que l’Acadie des Maritimes continue à progresser ?
  • A-t-elle toute les institutions nécessaires : hôpitaux, universités, etc. ?
  • Devrait-elle songer à la formation d’une <province> acadienne ?
  • Quels rapports devraient s’établir avec sa diaspora ?

Où : l’Institut canadien,
16, rue Saint-Pierre,  Saint-Charles-sur-Richelieu (derrière le parc).

Info et réservation :
Onil Perrier au 450 787-3229
perricha1@videotron.ca
Guy Archambault au 450 787-9719
drg.archambault@bellnet.ca

Pourquoi des questions de nature politique, des questions portant sur l’avenir ?

D’habitude, les sociétés d’histoire scrutent le passé et décrivent ce qui est arrivé autrefois. Elles se gardent bien d’émettre des opinions et surtout de proposer ce qui devrait se faire dans l’avenir.

Notre société a été fondée comme COMITÉ DE LA FÊTE DES PATRIOTES avec comme objectif d’imiter ces combattants de la liberté. Voilà pourquoi dans ce colloque comme dans les précédents, on s’interroge sur lavenir : celui de l’Acadie, et pas seulement sur son passé. On imite les 6 000 participants de la grande Assemblée des Six-Comtés en octobre 1837 : on réfléchit et on adopte des résolutions à l’intention des gouvernants en place ou de certains groupes qui devraient agir.

Trois conférenciers brillants

Colloque SHRL 2016

La fédération canadienne

Mathieu Bock-Côté, Anne-Marie Sicotte et Patrick Péloquin. Photo : Luc Charron

Mathieu Bock-Côté, sociologue et chroniqueur, Anne-Marie Sicotte, écrivaine et historienne et Patrick Péloquin, enseignant en histoire et géographie.  Photo : Luc Charron

Le colloque sur la fédération canadienne, le 22 octobre, a été marqué par la clarté avec laquelle les trois experts invités ont livré leur message.  Les participants ont été surpris et même émus de voir que, sans se concerter, Mme Anne-Marie Sicotte, M. Patrick Péloquin et M. Mathieu Bock-Côté ont brossé un tableau très clair de la situation.

Ceux-ci ont démontré que la naissance de notre fédération en 1867 a été faussée : elle n’a pas tenu compte que le pacte se faisait réellement entre deux peuples fondateurs et non entre quatre colonies britanniques, qu’il oubliait les nations autochtones et … les Acadiens; que le partage des compétences proposé par George Étienne Cartier à Québec en 1864 a été modifié sous l’influence de John A MacDonald, de sorte que Londres a imposé par l’AANB une pseudo-fédération très centralisatrice. On va nous inviter à fêter ce gâchis en 2017!

Et voilà que maintenant le multiculturalisme, imaginé par Pierre-Elliot Trudeau en 1982, en rajoute et multiplie les situations aberrantes. Un participant a longuement expliqué comment cette idée de la multiplicité des cultures en un même pays est un non-sens.

Une des résolutions a donc pressé M. Bock-Côté de publier rapidement le recueil des nombreuses dénonciations de cette doctrine par des chefs d’État en Europe et ailleurs.

La journée s’est terminée par un hommage aux Patriotes qui se sont battus pour la reconnaissance nationale de notre peuple et sa liberté démocratique. La Société d’histoire des Riches-Lieux regrette que si peu de gens ont profité de cette rencontre éclairante.

Onil Perrier

Colloque SHRL 2016

À Saint-Charles

La fédération canadienne

Le 22 octobre 2016

SHRL-ECHO_oct_no107.indd

 

 

 

Les conférenciers invités sont :
Anne-Marie Sicotte, écrivaine et historienne, auteure de plusieurs livres sur les Patriotes du Bas-Canada de 1820 à 1840.
Mathieu Bock-Côté, sociologue et chroniqueur, journaliste au Journal de Montréal.
Patrick Péloquin, professeur d’histoire au Cégep.

Info et réservation : 450 787-9719 ou 450 787-3229
Coût : 20 $ incluant le dîner

12e colloque SHRL

Cinq RÉSOLUTIONS de notre 12e COLLOQUE

À Saint-Charles-sur-Richelieu, le samedi 24 octobre, nous avons tenu le
colloque annuel dont le thème était L’ENVIRONNEMENT ET NOS CHOIX
POLITIQUES. Cette activité rappelle l’Assemblée des six comtés des 23 et 24
octobre 1837 où Papineau et les Patriotes se sont rassemblés au nombre de
6 000 pour réfléchir aux problèmes de leur patrie.

Nous avons fait de même le 24 octobre dernier dans la salle de l’Institut
canadien bâtie en 1854 par les disciples de Papineau. Cette rencontre
était bonifiée par deux conférenciers de prestige soit M. André Beauchamp,
théologien, environnementaliste et ancien président du BAPE et M. Mario
Heppell, biologiste, M.ATDR. Directeur de projets et consultant en évaluation
environnementale.

Colloque SHRL 2015

Mario Heppell, Onil Perrier et André Beauchamp.

Les participants se sont regroupés en ateliers et leurs discussions ont conduit
aux résolutions suivantes :

1. AUSTÉRITÉ ET PARADIS FISCAUX : Créer et publier une liste des
utilisateurs de paradis fiscaux qui pourrait décourager ceux qui s’y adonnent.

2. TRANSPORTS ET ÉNERGIE : Établir une infrastructure de base
permettant l’utilisation de l’électricité pour le transport afin de diminuer l’usage
des hydrocarbures.

3. AGRICULTURE et ALIMENTATION : Rationaliser et conserver
une expertise dans nos ministères gouvernementaux pour ne pas compter
uniquement sur l’avis du secteur privé.
Règlementer l’emballage pour en réduire l’usage excessif et favoriser la
consignation. Les personnes ou compagnies qui achètent des terres devraient
être des résidents du Québec.

4.  ÉCONOMIE et DÉCROISSANCE : Pour prévenir la hausse artificielle des
prix à la bourse, obliger à conserver les actions plus longtemps et taxer les
transactions.

5. ÉDUCATION et MAÎTRES : Fournir de l’aide aux enseignants pour les
cas difficiles. Expliquer aux jeunes les grands enjeux de la société. Donner des
notions d’économie et de budget aux étudiants.
Ce sont là des recommandations parmi tant d’autres qui méritent qu’on s’y
arrête et qui pourraient s’appliquer sans trop de difficultés et de délais.

Colloque à Saint-Charles

Assemblée des six comtés

L’environnement et nos choix politiques

Colloque environnement politique 2015_basComme elle l’a fait déjà une dizaine
de fois, la Société invite les gens de
la région à un COLLOQUE rappelant
la grande ASSEMBLÉE DES SIX
COMTÉS de 1837.

SHRL dans L’oeil régional

Source : L'Oeil régional 29 octobre 2014

Source : L’Oeil régional
29 octobre 2014

Colloque SHRL 2014

Dr. Richard Nelson, descendant de Wolfred Nelson

Dr. Richard Nelson, descendant de Wolfred Nelson

Le 25 octobre dernier s’est tenu le 11e colloque de la Société d’histoire des Riches-Lieux en rappel de l’Assemblée des six comtés qui a eu lieu à Saint-Charles le 23 octobre 1837. Nos ancêtres revendiquaient à l’époque un gouvernement responsable ainsi que des lois leur permettant de prospérer.

 

177 années plus tard, persistent encore plusieurs insatisfactions de la nation canadienne-française quant à sa reconnaissance sur une base égale comme l’un des peuples fondateurs du Canada moderne. Même si elle est une nation fondatrice, elle continue d’être privée de plusieurs décisions sur le territoire du Québec dont elle est la principale occupante.

Lors du colloque sur l’avenir du Québec dans la confédération, l’exercice voulait aussi clarifier des notions telles que fédération, nation, état, minorité, citoyen, etc. De par sa définition, une vraie confédération est l’union de plusieurs états qui s’associent tout en conservant leur souveraineté.

M. Onil Perrier, M. Bernard Landry et M. Claude Picard

M. Onil Perrier, M. Bernard Landry et M. Claude Picard

 

 

 

 

 

 

À partir de ces constats, les opinions exprimées par les différents invités, dont M. Bernard Landry, ex-premier ministre du Québec, M. Claude Picard, conseiller politique de l’Assemblée des Premières Nations, représentant son chef M. Ghislain Picard et M. Onil Perrier, archiviste historien, ont initié des échanges entre les participants qui se sont regroupés en ateliers.

Ces échanges ont inspiré des résolutions qui vous seront communiquées ultérieurement.

Guy Archambault
Président de la SHRL

Colloque SHRL 2014

Publicité colloque 2014